Histoire

L’association Saint-Adjutor

Les débuts de Saint-Adjutor

Saint-Adjutor a été fondé en 1943 aux heures noires de la guerre. Les conditions de travail et d’accueil étaient bien difficiles : aussi l’énergie, la patience et le courage demandés à chacun ont permis au fil du temps à l’établissement naissant de prendre plus d’assurance, de poser un regard serein sur l’avenir, de faire des projets et de les réaliser, d’avoir confiance.

Peu à peu Saint-Adjutor a pris possession d’espaces nouveaux, a bâti sans discontinuer, ouvert de nouvelles classes, proposé aux jeunes de nouvelles formations. Depuis les premiers jours, le pari sur la jeunesse, l’ouverture au monde et à Dieu ne se sont jamais démentis. L’hommage aux pionniers de la première heure est rendu au quotidien.

N

Le Choix du nom

Il ne posa guère de problème : il existait un Saint local, patron de la ville, fils cadet d’un comte de Vernon et de Rosemonde de Blaru. Jusqu’à la guerre, son souvenir avait été conservé par un pèlerinage à la Madelaine où il est enterré. Saint-Adjutor fut donc naturellement choisi pour donner un nom à l’établissement scolaire, dont la bâtisse, avant d’accueillir nos élèves d’aujourd’hui, est chargée d’histoire.

Les Chefs d'établissement

  • Abbé Pigny, cofondateur avec les abbés Catelin et Bachelet (1943-1948)
  • Abbé Rocher, qui secondait le précédent depuis 1946 (1948-1962)
  • Pères Rouget et Deschamps (courtes périodes)
  • Abbé Cabuzel (1962-1963)
  • Abbé Chesne, qui introduisit la mixité, etc. (1963-1977)
  • Alain Cotta, le premier directeur laïc (1977-1980)
  • Vittorio Moriggi, ancien élève (1980-2003)
  • Michel Sanson (2003-2008)
  • Vincent Langlois (2008-2017)
  • Catherine Cordelle (2017-2020)
  • Raphaël Thomassin (depuis 2020)

Le Manoir… Cœur de l'établissement

La rue de Marzelles était un petit hameau en dehors de la ville, calme, entouré d’une belle nature avec une vue imprenable sur Vernon. L’endroit plut à Monsieur Thomines, grand spécialiste du béton armé, entrepreneur sur la ligne Maginot, et il acheta le terrain pour y faire construire ce manoir en 1923 afin d’y résider.

Le Manoir deviendra par la suite une maison de repos pour personnes âgées, puis la guerre amena les Allemands à s’y loger durant toute l’occupation. Par la suite, la décision d’achat du Manoir fut liée à celle de créer un établissement scolaire car le Diocèse manquait de structures d’accueil pour le Secondaire. L’Evêque d’Evreux proposa à l’Abbé Pigny, aidé par les Abbés Catelin et Bachelet de la fonder.

L’accueil des élèves commença « petitement » et ce n’est que progressivement que toutes les classes purent s’ouvrir au fil des années. Mais dès le départ, il faut retenir la présence de deux personnes qui sont intimement liées à l’histoire de l’établissement scolaire : Monsieur et Madame DESGARDIN. Peu après, viendra se joindre à eux un autre professeur, Monsieur BECUE qui se dévouera tout autant.

U

Anciens élèves célèbres

  • Jean-Pierre Jouyet, Secrétaire général de l’Élysée
  • Sébastien Lecornu, ministre

Le cœur de Saint-Adjutor, le manoir

Enseignement catholique

A propos de l'enseignement

L’établissement Saint-Adjutor est un établissement catholique sous contrat d’association avec l’État.

Cela implique

  • Un enseignement soumis au contrôle de l’état et conforme aux directives de l’éducation nationale pour l’ensemble des disciplines.
  • Des enseignants diplômés d’état rémunérés par l’éducation nationale.
  • Une contribution des familles pour financer une partie des frais de fonctionnement ainsi que les investissements dans l’école.
  • Une éducation dans le respect des valeurs de l’Église.

Besoin d’un renseignement ?